CHARGEMENT / DESCARGAR

Ecrivez pour rechercher

Partager

Samedi 28 avril, on célébrait à Béziers la St Aphrodise…enfin si l’on peut dire, car cette tradition séculaire est aujourd’hui délaissée par la municipalité.

La fête de St Aphrodise est un moment privilégié de la vie biterroise : à travers la légende du premier évêque de la ville, elle véhicule l’histoire et le patrimoine culturel de notre cité dans une ambiance festive. Elle coïncide également avec l’arrivée des beaux jours.

Grâce aux travaux réalisés à la Basilique et à l’attachement des Biterrois, cette fête serait sans doute idéale pour promouvoir notre patrimoine.

On s’est pourtant contenté du service minimum : une seule page dans le Journal de Béziers, pas d’affiches et quasiment rien sur les réseaux sociaux. Une attitude plutôt incohérente de la part d’un Maire habitué à une communication tapageuse. A moins que la célébration de la St Aphrodise ne rapporte moins de notoriété qu’une crèche ?

Que dire du peu d’appui logistique autour du défilé historique, ou de la place du Forum laissée à l’état de parking ? Que dire encore de la baisse substantielle des subventions pour cet évènement ou de l’absence remarquée de M. Ménard ? Force est de constater que la Mairie n’est pas à la hauteur de l’évènement.

Heureusement que l’association des « Amis de St Aphrodise » et les Biterrois se mobilisent pour maintenir vive cette belle tradition.

Si Aphrodise voyait le traitement que M. le Maire réserve aux traditions de notre cité, il en perdrait sûrement la tête.

Crédit photo : ©Hadrien

Tags:

Laisser un message

Your email address will not be published. Required fields are marked *