CHARGEMENT / DESCARGAR

Ecrivez pour rechercher

Partager
Monsieur le Maire,
Nous savons depuis longtemps que vous aimez la lumière et que vous jouez de la caisse de résonance des médias avec délectation et obstination. J’ai d’ailleurs l’impression que c’est pour vous la dimension première et unique de la fonction de Maire… Bien loin des taches moins visibles mais qui font pourtant l’essence même du mandat !
Cette exposition médiatique ne vous suffit visiblement pas et vous cherchez aussi dans les prétoires et à la barre à faire parler de vous et à exister. Mais pourquoi donc ? Que cherchez vous à compenser par cette boulimie médiatique et judiciaire. Enfin c’est un autre débat et je ne suis pas psychanalyste.
Je suis simplement comptable et nous avons compté … je crois d’ailleurs que c’est l’un des rôles de base d’un Maire pour éviter des réveils difficiles à ses concitoyens.
Alors, nous avons compté autant que possible, avec des dossiers parfois un peu opaques, 146.000 € de frais de procédures depuis le début de l’année 2017 pour beaucoup liés à vos dérapages, à votre non-respect affiché de la loi, à votre volonté de choquer, de faire parler de vous et de vous encore et encore.
Si on rajoute les 170 000 euros cumulés depuis le début du mandat, on arrive à la bagatelle de plus de 300 000 euros pour la collectivité.
Et ce n’est pas fini quand on annonce dès maintenant que l’on souhaite ne pas respecter des décisions de justice.
A ce rythme-là, à la fin de votre mandat, nous serons à près de 1.000.000 d’euros gaspillés.
Nous allons tout à l’heure parler du DOB. Ces sommes ne sont pas neutres dans une ville à la santé financière fragile et aux marges de manœuvres étroites.
Comme je suis réaliste, je sais que vous ne changerez pas et que malheureusement votre besoin de compenser vos failles par cette surmédiatisation notamment judiciaire ne va pas diminuer.
J’ai donc 3 demandes qui me semblent réalistes et respectueuses vis-à-vis des biterrois.
1 – je souhaite que vous publiez tous les ans dans le Journal de Béziers la liste et le montant des procédures engagées par la Ville de Béziers. Votre journal se targue de transparence. Chiche !
2 – que vous fassiez appel aux avocats biterrois la encore en toute transparence et non à des avocats parisiens sans procédure de mise en concurrence.
3 – que dans le dossier de l’utilisation par le Journal de Béziers en couverture d’une photo sans droit ni titre pour lequel vous avez été condamné in solidum vous preniez à votre charge personnelle la condamnation de 10.000 € et les frais de justice comme le prévoit la condamnation in solidum et que vous ne les fassiez pas supporter aux contribuables biterrois.
Merci de bien vouloir m’apporter des réponses précises à ces 3 questions et éviter de m’accuser de diffamation … ça va faire faire des économies aux biterrois !
Tags:
Article suivant

Laisser un message

Your email address will not be published. Required fields are marked *