CHARGEMENT / DESCARGAR

Ecrivez pour rechercher

Nous proposons de mettre des policiers municipaux en civil afin de lutter contre les incivilités

ACTUS AGIR COMPRENDRE INFORMER NOUVELLES DU BITERROIS

Nous proposons de mettre des policiers municipaux en civil afin de lutter contre les incivilités

Pascal Resplandy
Pascal Resplandy 17 décembre 2018
Partager
PROPRETE & LUTTE CONTRE LES INCIVILITES : Des patrouilles de policiers municipaux en civil !
 
Problématique :
Ici nous avons décidé de nous attaquer à la problématique des incivilités et en particuliers des « déjections animales sur la voie publique », jusque maintenant toutes les tentatives de résoudre ce problème se sont révélées infructueuses. Une expérience menée à Toulouse a alors attiré notre attention et nous souhaiterions la mettre en place à Béziers. Jusqu’à présent toutes les initiatives mises en place par l’actuelle municipalité ont échouées ! Soit par manque d’imagination, soit par trop d’imagination (ADN Canin).
Proposition :
Nous proposons non pas la création d’une énième brigade anti incivilité mais que l’on puisse chaque jour détacher deux policiers municipaux en civil (assermenté pour constater les infractions) afin de sillonner les rues problématiques signalées par nos concitoyens pour verbaliser ceux qui jettent leurs mégots, urinent dans la rue, font des tags ou ne ramassent pas leurs déjections canines. Ces patrouilles pourront verbaliser les propriétaires de chiens pris en flagrant délit et qui ne ramassent pas, grâce au fait qu’ils ne portent pas un uniforme identifiable, les agents tourneront chaque jour afin que les contrevenants ne puissent pas reconnaître ces agents et adapter leur comportement en fonction de la présence et de la reconnaissance des agents verbalisateurs.
« La question de la propreté passe par le nettoyage. Mais cela commence par ne pas salir. Les agents seront envoyés en priorité sur certaines zones ciblées et viseront les incivilités classiques : l’affichage sauvage, les tags, les jets de déchets et mégots, la sortie des containers en dehors des heures de collecte, les cartons des commerçants, les déjections canines ou encore les mictions [urine] »
Dès le premier mois de mandat, ces patrouilles, dont les membres seront habillés en civil, pourront être mises en place afin de dresser les premiers PV.
  • Un procès verbal sera dressé et le tribunal de police jugera de l’amende mais les frais de nettoyage supplémentaires et/ou de réparation seront facturés aux contrevenants.
Pourquoi des Agents en civil ?
Les policiers municipaux pouvaient déjà sanctionner les contrevenants. Avec ces patrouilles il sera difficile de repérer les membres de la brigade, car ces derniers seront habillés en civil et pourront ainsi prendre en flagrant délit ceux qui ne respectent pas la règlementation.
Le but n’étant pas de verbaliser à tout va pour rechercher des recettes supplémentaires mais dissuader les auteurs d’incivilités car avec ces patrouilles ils sauront qu’ils pourront être verbalisés à tout moment. A terme le but est de changer les comportements et enfin de ne plus avoir besoin de mobiliser ces effectifs ou du moins de façon moins intensive.
Dès la première année le nombre de PV dressés pourrait exploser grâce à ce dispositif.
Coût : Zéro euros, les effectifs existants déjà.
Economies envisagées : Moins de ramassage des mégots, moins de nettoyage des dégradation, rues plus propres donc à terme un besoin en personnel de nettoiement réduit qui pourra être réaffecter à d’autres tâches notamment au service des citoyens.
Recettes envisagées : Augmentation des perceptions d’amendes au début de la mise en place puis réduction en fonction de l’efficacité des patrouilles.
Expériences déjà menées ailleurs : Toulouse
En résumé : Création de patrouilles mixte PM assermentée et gardes urbain en civil pour verbaliser en flagrant délits les propriétaires de chiens qui ne ramassent pas les « déjections canines » mais aussi pour lutter contre les tags, les jets de mégots sur la voie publique, etc.

2 Comments

  1. CAMILLE CALMY 15 avril 2019

    Que la policier soit en civil ou en uniforme n’a aucune incidence sur la concomitance du fait.
    Si le propriétaire voit un policier en uniforme il va s’en presser à adopter la conduite irréprochable, donc le « rejet » sera ramassé et le lieu sera propre. Une amende de combien ? de 10€ n’influencera pas le budget de la commune. Et enfin, le «ex-contrevenant » n’aura pas de « goût amer » d’être o

    Répondre
    1. Nordine Bouhadjeb
      Nordine Bouhadjeb 5 juin 2019

      Un agent en civil sera au contraire plus efficace qu’un policier en tenue pour prendre les auteurs en flagrant délit, l’amende ne sera pas de 10 euros le cadre juridique prévoit une amende pouvant aller jusqu’à 450 euros dont seul le tribunal décidera du montant. A 450 euros l’amende l’ex contrevenant ira vite s’acheter de quoi ramasser 🙂

Laisser un message

Your email address will not be published. Required fields are marked *