CHARGEMENT / DESCARGAR

Ecrivez pour rechercher

Le double budget

Pascal Resplandy 19 décembre 2017
Partager

Alors que le Budget 2018 est présenté au vote en Conseil Municipal ce jour, j’entends dénoncer un montage fallacieux dans le Rapport de présentation du Budget primitif.

En effet, les chiffres énoncés dans ce rapport ne correspondent absolument pas à ceux que nous allons voter dans le Budget Primitif qui sera transmis au Trésor Public. J’en veux pour preuve le fait qu’en page 16 du Rapport il est annoncé une épargne nette « estimée » à 6,898M€, alors que celle ressortant du Budget Primitif est en fait de 4,036M€, soit la bagatelle de 2,862M€ de différence ! De la même façon, on inscrit 14M€ d’emprunt au Budget et, en même temps, on nous annonce dans le Rapport que celui-ci ne dépassera pas les 10M€. Pourquoi inscrire quatorze alors ? Il faut être cohérent. Cette présentation fallacieuse et insincère n’a pour seul but que de créer la confusion.
Elle ne me semble pas de nature à éclairer les élus sur le vote de ce budget, bien au contraire. Entrons un peu plus en détail dans l’analyse. Cinq points m’interpellent particulièrement.

– Premièrement, comme déjà annoncé lors du DOB, l’endettement de fin 2018 approchera les 113M€, soit exactement le même montant qu’en début de mandat. Peut-on réellement parler de désendettement ?

– Deuxièmement, j’observe dans ce budget une chute importante des dépenses d’équipement, tendance amorcée depuis le début du mandat. Comme déjà dénoncé à plusieurs reprises, le gros du budget reste concentré essentiellement sur Centre-Ville. – Troisièmement point : je dénonce une baisse prévue des subventions aux associations de 164 000€. Je dénonce également une baisse prévue de 475 000€ pour le CCAS. – Quatrième point : je note que le budget est équilibré essentiellement par des recettes exceptionnelles d’un montant de 2,151M€ (se répartissant en 1,246M€ de cessions d’immeubles, 905k€ de capitaux « pompés » à l’Occitane de Restauration).

– Enfin, le budget me paraît insincère, étant entendu qu’il ne prend pas en compte les 1,414M€ de provisions pour risques sur la ZAC du Quai Port Neuf, risques avérés, certains, et sur lesquels j’ai déjà alerté à plusieurs reprises Mr Ménard. En résumé, nous pouvons faire les petits calculs suivants : si l’on retraite l’épargne nette (et bien réelle) du Budget voté de 4,036M€, la provision pour risques du Quai Port Neuf de 1, 414M€, et si l’on retraite encore les produits exceptionnels qui, par nature, ne sont pas récurrents, pour 2,151M€, la véritable épargne nette structurelle se porte à un peu moins de 500k€ ! Voilà l’état financier réel vers lequel nous conduit Mr Ménard. On peut légitimement dire que les finances de la Ville n’ont pas les reins solides…

Tags:
Article précédent
Article suivant

Laisser un message

Your email address will not be published. Required fields are marked *