CHARGEMENT / DESCARGAR

Ecrivez pour rechercher

La photo du mois

La photo du Mois d’avril

Christophe Huc
18 avril 2018
Partager
Quel autre choix que d’évoquer la basilique Saint Aphrodise
pour la première photo du mois de notre site ?!

En effet, la fête de Saint Aphrodise, a été célébrée samedi dernier, notamment grâce à l’implication soutenue des bénévoles des “Amis de Saint Aphrodise”. Il est donc naturel d’évoquer cette tradition séculaire par le biais de l’un des ornements majeurs de son église, le Christ en croix de Jean Antoine Injalbert.

Présent dans le chœur gothique, il attire spontanément l’attention du visiteur par sa présence évocatrice et sa valeur artistique. Sculpté à Rome dans la célèbre Villa Médicis, le Christ en croix, grandeur nature, ne laisse personne indifférent par son réalisme lors de sa présentation à Paris en 1877. Il est révélé à l’Exposition universelle (version en plâtre) de 1878 où il obtient une médaille d’or. En 1883, sont réalisées deux modèles en bronze, identiques : l’un acheté par l’état en 1886 qui se trouve au Musée de Reims, et l’autre orne Saint Aphrodise à Béziers, sa ville natale.

Offerte par Antonin Chuchet (mécène biterrois), cette œuvre est exposée le 9 novembre 1883 dans le maître autel de la basilique, puis elle sera déplacée ultérieurement dans la quatrième chapelle à droite où l’on peut l’admirer aujourd’hui (l’église sera ouverte tous les lundis pendant les mois de juillet et août où les “Amis de saint Aphrodise” vous accueilleront).

En 1914, un riche propriétaire, Jean Guyonnet fait réaliser une troisième et dernière réplique en bronze pour orner sa tombe familiale au cimetière vieux. A l’arrière de cette statue on observe l’ajout d’un profil, celui d’Injalbert.

D’après “Saint-Aphrodise dans tous ses éclats…” sous la direction de Jacques Nougaret et “Béziers, le cimetière vieux révélé pas à pas” de Jean-Pierre Nitus.

Article précédent
Article suivant

Laisser un message

Your email address will not be published. Required fields are marked *