CHARGEMENT / DESCARGAR

Ecrivez pour rechercher

JDB : Le Journal du Dépassement Budgétaire

Pascal Resplandy
Pascal Resplandy 6 avril 2017
Partager
Ce compte administratif et ce budget que vous nous présentez ne sont pas sincères.
En effet, ils n’intègrent pas un certain nombre de charges relatives à l’élaboration, à la publication et à la distribution du Journal de Béziers.
Je comprends que vous cherchiez à cacher le coût réel de cet outil de propagande dont la charge affichée est déjà disproportionnée par rapport à la communication normale d’une ville de la taille de Béziers et dont le ton racoleur, et souvent de mauvais goût, ne grandit pas vraiment l’image de notre ville.
Mais, vous oubliez volontairement dans ce budget les salaires des journalistes, des photographes, du concepteur et de la vingtaine d’employés en CAE (contrat d’accompagnement dans l’emploi) chargée de distribuer le journal de manière bimensuelle.
Je note avec malice au passage que, vous vous faites le détracteur sans concession de l’action de François Hollande alors que vous n’hésitez pourtant pas, dans une logique clientéliste, à recourir à ce dispositif d’emplois aidés.
On reconnaît bien la marque de vos amis du FN : officiellement à droite mais économiquement très à gauche… Attention, vous allez finir par être sur la même ligne que Florian Philippot.
L’entourloupe est une méthode que vous connaissez bien et vous la pratiquez sans vergogne pour le Journal de Béziers en escamotant toute une partie du budget pour ne pas choquer les biterrois. Je l’évalue au moins à 500.000 € par an.
Et je ne parle pas ici du détournement des deniers publics à des fins de propagande électorale.
Maintenant que vous nous avez annoncé votre volonté de faire un deuxième mandat, je ne doute pas que vous soyez plus prudent en la matière sinon l’inéligibilité vous guette.
J’ai d’ailleurs appelé l’attention de la Chambre régionale des comptes sur cet enfumage budgétaire. Je ne doute pas que le prochain contrôle va permettre de mettre bon ordre dans vos pratiques.
Mais je crois que nous allons très vite reparler de la Chambre régionale des comptes et de ce budget insincère.
Tags:

Laisser un message

Your email address will not be published. Required fields are marked *