CHARGEMENT / DESCARGAR

Ecrivez pour rechercher

Fausses promesses ou vraies impostures

Pascal Resplandy 21 mars 2018
Partager

Les Biterrois pouvaient lire dans le tract de campagne 2014 de Robert Ménard : « Les impôts à Béziers sont trop lourds. Il faut les diminuer. C’est impératif ». Ils ont également lu les grandes annonces dans le JDB pour annoncer une baisse de 4% de « toutes les taxes communales (…) décision, sans doute unique en France ». Voici les promesses faites aux Biterrois.
Mais la réalité est toute autre, ainsi que je l’ai dénoncé lors vote des comptes administratifs au cours du dernier Conseil Municipal.

En réalité, les Biterrois paient en moyenne 7% de plus d’impôts que les habitants de villes similaires en France !
En réalité, la baisse des taux votée en 2014 a été de moins d’un point !
En réalité, les Biterrois locataires payaient 20,34€ pour une valeur locative de 100€ en 2013. Ils payent 20,38€ en 2018, et en 2020, à la fin du mandat de Robert Ménard, ce sera 20,79€ !
En réalité, les Biterrois propriétaires payaient 27,65€ de taxe foncière par tranche de 100€ en 2013 et paieront 28,26€ en 2020 !
En réalité, les recettes fiscales de la Ville de Béziers sont passées de 49M€ en 2013 à 50M€ en 2017 !

Prendrait-on les Biterrois pour des imbéciles ?
On viendra sans doute leur expliquer que ce n’est pas la faute de Robert Ménard, mais celle de l’État. Deux hypothèses s’imposent alors : soit Robert Ménard et ses équipes ignorent l’existence de la revalorisation des valeurs locatives cadastrales décidées par les lois de finances chaque année, soit on se moque clairement des Biterrois en leur promettant des baisses dont on sait pertinemment qu’elles seront largement compensées dès l’année suivante!
Quelle que soit la réponse, il y a aucun doute, c’est une vraie imposture!

Tags:
Article précédent
Article suivant

Laisser un message

Your email address will not be published. Required fields are marked *