CHARGEMENT / DESCARGAR

Ecrivez pour rechercher

826 110 euros !

ACTUS COMPRENDRE INFORMER NOUVELLES DU BITERROIS

826 110 euros !

Pascal Resplandy
Pascal Resplandy 31 octobre 2018
Partager

C’est ce que coûte Robert Ménard, en procès, à Béziers depuis 2014. Pour noyer le poisson, il se compare à ses prédécesseurs, mais gonfle les chiffres.

Pour les frais juridiques de fonctionnement courants, le contribuable Biterrois a vu sa facture prendre +730 % en 3 ans ! Une paille ! Le coût des conflits avec le personnel pointe un grave problème de management (5 304 € en 2014 / 58 563 € en 2017) et une grogne sociale qui enfle (cf Midi Libre du 24/09/18). De là à en conclure que M. Ménard n’est pas un bon manager, encore moins un rassembleur d’hommes et d’énergies, il n’y a qu’un pas… que je franchis !

 

Je dénonce les frais politiques payés par les Biterrois ! Ils sont le fruit de l’incompatibilité entre la réalité locale et les ambitions politiques nationales de M. Ménard. Ils sont dus à son rejet permanent de l’ensemble des partenaires naturels d’une ville (Préfecture, Agglomération, Région, État). En plus des condamnations, cela coûte aux Biterrois de précieux soutiens, au seul bénéfice de M. Ménard qui continue d’évoquer « Béziers la misérable » ! sur les plateaux.

 

Plus inexcusable encore, les frais judiciaires personnels ! Ceux que M. Ménard génère quand il travaille pour lui et non pour Béziers ! En Gironde, il a été agressé, ce que je condamne. Mais il y était en tant que politicien défendant des idées nationales, pas en tant que Maire de Béziers ! Si M. Ménard prend un PV quand il va déjeuner chez sa tantine, va-t-on aussi le faire payer aux Biterrois parce qu’il est Maire ?

Voulons-nous financer ses ambitions personnelles ? Il existe des associations politiques, pour cela, qu’elles payent pour leur ami !

Laisser un message

Your email address will not be published. Required fields are marked *